Les Globe-Trottoir en détour à Singapour

Après plus de 5 mois passés à arpenter l’Asie en long en large et en travers, vos serviteurs se dirigent vers Singapour. Initialement escale d’un vol nous menant vers l’Australie, on a décidé d’y poser nos bagages pendant quelques jours le temps de découvrir ce que la cité-état pouvait nous offrir. On n’a pas été déçus !

2 jours pour faire le tour de Singapour (sans calembour)

9 février 2018 

On arrive donc en soirée à l’aéroport et fonçons donc en métro jusqu’au centre-ville. Sans surprise et en accord avec ce qu’on avait déjà vu à l’aéroport, tout est propre et semble assez carré.

On trouvera quand même moyen de monter sur un métro du mauvais côté. On se fera escorter à la sortie par un agent qui était justement en train de dire qu’il ne fallait pas monter dans la rame. La fatigue sûrement !

On finit par arriver à l’hôtel. Plutôt bien situé, le Bright Star Hotel nous permet d’accéder rapidement aux nombreux points d’intérêt de la ville. Pour l’heure, on va profiter de la chambre, très spacieuse, propre et sans aucun bruit.

10 février 2018

On n’est pas ici pour une longue durée donc on part à l’expédition dès le lendemain matin, direction l’Orchid Museum. Parc incontournable de Singapour, l’Orchid muséum porte plutôt bien son nom car on y trouvera une grande quantité… d’orchidées ! Le parc est assez grand et il n’y a pas trop de monde quand on le visite. Dans une zone du parc, on remarque que les orchidées portent les noms de personnes célèbres. La plupart sont des personnalités politiques qui sont passées par là et ont eu une orchidée unique dédicacée : Pur swag.

La journée continue direction « Little India ». A l’instar des nombreux Chinatown partout dans le monde, Little India est un quartier où sont concentrés un grand nombre d’habitants d’origine indienne. Le quartier est bâti très différemment du reste de la ville. Experts en architecture depuis 1974, on remarque assez rapidement les spécificités du coin : des immeubles assez bas et très colorés. Un grand nombre de vendeurs de bijoux et de restaurants complètent le décor. On passe un bon moment dans les rues, plutôt agréables du quartier. On s’y arrêtera également pour manger un plat épicé comme jaja.

Y’a rien là ?

Une fois notre langue totalement dissoute on se dirige vers Marina Bay où on retrouve un peu ce pour quoi on était initialement venu voir à Singap’. Des gratte-ciels (pleins) et la baie surplombée par le fameux Marina Bay Sands. On passera un bon moment à « l’arrière » de la baie pour apprécier le décor, évidemment très moderne et assez similaire à celui qu’on avait vu à Hong-Kong (ça reste quand même moins impressionnant à mon goût). On passera faire un tour dans le centre commercial attenant au Marina Bay puis on traversera ce dernier pour aboutir dans les jardins de la baie.

Les jardins de la baie de Singapour, pas mal non ? C’est français

Avancée de la terre sur mer, les jardins sont très spectaculaires et représentent une des attractions phares de Singapour. C’est notamment d’ici qu’on peut apercevoir les fameux arbres « artificiels » qui surplombent l’immense parc. Celui-ci est bâti en plusieurs grands ensembles d’influence diverses. On traversera notamment le parc japonais qui précède un parc à connotation plus américaine.

Les fameux arbres de la marina

L’ensemble est immense et on restera là-bas jusqu’à la fin de journée, contemplant l’immensité du tout et le soin extrême apporté à ces jardins. On souhaitait également visiter les deux musées géants au bout du parc mais leurs prix ont eu raison de notre volonté. On se « contentera » donc d’apprécier une nouvelle fois la vue de l’ensemble et réaliser quelques clichés avant de nous diriger vers nos quartiers. Plus tard, on ressortira manger des bons dim-sum dans un restaurant voisin à l’hôtel.

11 février 2018

On a entendu dire que les petits déjeuners singapouriens valaient le coup. Ayant besoin de faire un passage rapide à Décathlon (again) pour faire deux trois courses, on se dirige donc vers Farrer Park pour visiter un des nombreux centres commerciaux de la ville.

On passera un grand moment dans le centre commercial (et Marghe en profitera pour acheter deux trois vêtement hors-collection Shlagix 2017/2018). Une fois nos portefeuilles allégés et nos estomacs soulagés par un bon Chicken Kebab des familles, on se dirige dans le quartier arab’ de la ville pour découvrir un autre coin typique de Singapour : Kampong Glam

Les rues sympathiques du quartier de Kampong-Glam

D’influence Malaisienne et Arabe, on prend beaucoup de plaisir à arpenter ce quartier fait de vieux bâtiments parfaitement conservés et d’une vie animée autour du fameux Sultan’s Palace. Celui-ci a tout du cliché du parfait palais d’Aladin : un dôme jaune rappelant les palais arabes, une tour (minaret ?) et une structure très imposante. Le parc l’entourant donne du cachet à l’ensemble. Globalement ce quartier est très sympa à visiter, peut-être plus que Little India. Dans une des rues attenantes, on prend plaisir à se promener dans les rues faisant la part belle au street-art et aux restaurants #healthy #vegan #fitboy #fitgirl. On ne s’est donc pas éternisés sur place. Ce n’est pas des trucs de globe-trottoir.

On décide plutôt de retourner vers Gardens Bay pour apprécier la tombée du jour là-bas. C’est déjà notre dernier soir à Singapour et on veut aller immortaliser nos dernières foulées près du cœur « touristique » de la ville. On restera dans le quartier en soirée pour aller profiter d’un repas copieux dans l’immense food-court en bas du centre commercial attenant au Marina Bay.

Festival son & lumière par Jean-Led

12 février 2018

Notre périple asiatique se referme. Ça fait pile 6 mois que nous sommes partis et il est l’heure pour nous d’ouvrir une nouvelle page de notre aventure. Terminer cette première moitié de voyage par Singapour n’était pas vraiment prévu au départ mais c’est tout de même une ville qui vaut le coup d’être découverte.  Il est 5h quand notre chauffeur Uber nous retrouve en bas de l’hôtel pour nous amener à l’aéroport direction l’Australie. Celle-ci nous mettra au volant d’un van pour quelques milliers de kilomètres, mais ça, c’est une autre histoire 😉

On n’a pas oublié Jean-Michel Banquier

Picto tirelire

3 jours

71,5€ / personne

Soit 23€ / jour (hors logement)

Une nouvelle fois (et avec nos excuses), le budget ne sera pas très parlant car il n’inclut pas notre hébergement, offert par vos dons pour mon anniv :D. Ça me permet en revanche de tous vous remercier une nouvelle fois #coeursurvous

On a passé au global 2 jours entiers (3 nuits) sur Singapour et avons dépensé 143€ (hors-logement donc). C’est évidemment un budget important vu le temps qu’on y a passé. Je n’ose toutefois pas vous montrer la répartition de celui-ci car il est composé à 75% du budget nourriture et à 20% du transport. On a beaucoup pris le métro qui coûtait environ 3,5 dollars singapouriens à chaque fois soit 2€ pour 2. On a aussi évité les gros « pièges » à sous tels que les nombreux rooftop hors de prix et les apéros trop soutenus.

Partager c'est gagner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.