Hanoi, notre première étape au Vietnam

Jour 1, notre arrivée à Hanoi et nos premiers nems

Après une bonne demie journée de transport et notamment un passage de la frontière terrestre entre Nanning et Hanoi, nous avons fini par arriver au Vietnam en fin de journée. Notre Airbnb est assez bien situé, dans un quartier calme près du lac Truc Bach, côté ouest de la ville.

Dans l’article précédent, on vous racontait comment on a découvert la merveilleuse application Grab (un équivalent d’Uber en Asie) et comment nous avons réussi à aller échanger nos Yuans dans la rue Hà Trung.

Notre première fin de journée au Vietnam fut donc assez tranquille en terme de visites, après avoir tourné un petit moment pour trouver notre Airbnb et nous installer, c’est déjà l’heure de manger (je vous rappelle qu’on n’avait rien avalé depuis le matin 7h…). Après avoir testé nos premiers nems et pressenti qu’on risquait de bien s’enjailler niveau culinaire dans les semaines à venir, nous sommes allés chercher un repos bien mérité.

Jour 2 : le centre, le temple Ngoc Son et le Lac Hoan Kiem

C’est pleins d’entrains que nous nous réveillons le lendemain matin pour partir prendre la température de cette ville encore inconnue. Bon, il pleuviote… Equipés de nos habits de pluie (on ne s’est toujours pas résolus à acheter un parapluie en plus d’un mois -> ça prend trop de place dans les backpacks !), on part à la découverte de la ville.

On marche une petite demi heure dans les ruelles pour atteindre le centre. On passe devant pas mal de restaurants, boutiques, pagodes… On passe devant un joli temple tout blanc, où un étudiant très sympa nous fait signe de nous approcher et nous fait faire une petite visite guidée des lieux. Il parle bien anglais, c’est super sympa ! Il nous montre l’autel avec ses offrandes, l’architecture tout en bois, et la grosse statue qui orne l’entrée : un phénix débout sur une tortue, ce qui représente apparemment le lien spirituel qui existe entre le ciel et la terre dans la culture vietnamienne.

On continue notre chemin, on découvre qu’il existe des boulangeries françaises au Vietnam (OH DES PAINS AU CHOCOLAT PLUTOT PAS MAL), et on fini par arriver au Lac Hoan Kiem, aussi appelé « lac de l’épée restituée ». De loin, on voit un joli pont rouge qui nous indique l’accès au temple Ngoc Son.

Pont Lac Hoan KiemSur le pont de Hanoi, on y danse, on y danse…

Pour 30 000 dong chacun (a peu près 1€), nous pouvons visiter le temple et les alentours, et profiter d’une vue dégagée sur le lac. Au loin, au milieu de l’eau, on aperçoit la Tour de la tortue, et tout autour du lac des gens se promènent ou pêchent. Pourquoi encore une tortue ? En fait, l’histoire de la tortue et du lac font partie des mythes fondateurs du Vietnam et de la ville d’Hanoi. A l’époque où le royaume était envahi par la dynastie Ming, un simple pêcheur s’est vu confier une épée magique par une tortue sacrée sortie du lac, pour l’aider à vaincre l’ennemi. Le paysan gagna la guerre et devint souverain, mais un jour, alors qu’il se baladait au bord  du lac, la tortue attrapa l’épée et la ramena avec elle dans les profondeurs de l’eau… 

L’après midi, on se balade un peu dans les rues du centre, qu’on découvre être à thème : on passe en effet la rue des chaussures, la rue des bijoutiers, la rue de la marque North Face (Julien y laissera d’ailleurs son épargne)… Et on finit par tomber dans la rue des agences, où on tombe sur une femme très aimable, Annie, qui nous convainc d’acheter le fameux billet de bus Open tour, qui nous permet de booker en avance tous nos principaux trajets. On en a pour 70$ chacun, on pense maintenant qu’on n’aurait pas du prendre certains trajets car cela nous serait revenu bien moins cher de les prendre par nous mêmes (par exemple : le trajet Hanoi – Ninh Binh en train ne coûte que 3€…), mais bon à ce moment là on est contents et on a l’impression qu’on va moins galerer qu’en Chine, à prendre au jour le jour nos billets pour se déplacer d’une ville à une autre !

Rue chaussures HanoiLe paradis des chaussures

L’après midi, il commence à pleuvoir sévère, on rentre donc pour bosser un peu et rester au sec.

Jour 3 : à la découverte de la Citadelle et du temple de la littérature

A l’aube de ce 3e jour à Hanoi, guess what ? Il pleut… Gonflés à bloc, on part à pied, slalomant entre la pluie et les scooters pour nous rendre à la Citadelle d’Hanoi, qui faisait office d’ancienne résidence royale et donc de « cité interdite » (tiens, ça nous rappelle la Chine…Ha non ça va, personne ne crache par terre ici).

Hanoi CitadelL’entrée de la citadelle

Le complexe de la citadelle est vraiment grand, on fait un bon tour pour pouvoir accéder à l’entrée, on passe devant des champs où des travailleurs (courageux !) sont déjà en train de labourer malgré le mauvais temps. De notre côté, on est pas mécontents de voir qu’il y a quelques expositions couvertes dans la citadelle, on flâne donc un petit moment à la découverte de l’histoire de la ville d’Hanoi, depuis 1010 jusqu’à 2010, au gré des sculptures, statues et reliques diverses…

Au final, on a de la chance la pluie s’arrête et on peut sortir se balader un peu dans les jolis jardins de la citadelle, avec pleins de bonsais et de fleurs. On monte dans une tourelle à l’entrée, où on a une belle vue sur la Flag Tower au loin. On passe devant un ancien palais, un temple, on ira même jusqu’à visiter un ancien bunker !

 

Hanoi CitadelCa guette dur à la tour

Après cette visite très intéressante de 2/3 heures, qui nous a permis d’en apprendre plus sur l’histoire de la ville, on repart côté centre car on a faim (toujours). Malgré la pluie, on tiens à visiter le Temple de la littérature l’après-midi (le fameux monument de Hanoi !), alors on se dirige dans cette direction. Sur le chemin, on passe devant le Bac Son Monument, et le Parc Lénine, où se trouve une grosse statue du monsieur.

On marche par un dédale de petites ruelles étroites très sympas, où se mélangent pêle mêle des maisonnettes, des restaurants et des centres de location de scooters, et on arrive en vue du Musée des beaux arts. Dans la rue juste à côté, on tombe par hasard sur un restaurant très sympa, et on fera honneur à la carte en goûtant une nouvelle série de nems tous plus délicieux les uns que les autres. On découvre aussi enfin le bô bun, le VRAI ! (miam…tu sens venir l’obésité ?!).

Bo Bun Hanoi

Après nous être bien restaurés, on profite d’un moment où la pluie s’est arrêtée pour aller visiter le Temple de la littérature, haut lieu de culture et de savoir dans la ville de Hanoi, où circulent encore beaucoup d’étudiants en lettres et en art. On voit de beaux jardins avec plein de verdures, des bonsais, des stèles gravées au nom des philosophes et étudiants les plus célèbres de l’université de Hanoi. Il y a aussi évidemment un temple, avec son autel plein à ras bord d’offrandes, et un gros tambour.

On se balade pas mal dans le parc, très sympa, avec la pluie qui est tombée il n’y a (presque) pas trop de touristes, c’est calme et agréable… Jusqu’au moment où on voit que le ciel tourne au gris, ça commence à gronder non ? Oops, je crois que c’est l’heure d’y aller.

On passera sur l’épisode « on essaie de commander un Grab via le Wifi du musée sauf que bien sûr quand le Grab arrive on n’a plus de Wifi et impossible de trouver le chauffeur », car cela est vite devenu une leit motiv de notre séjour au Vietnam. Alors on va directement y rajouter LA petite touche HUMOUR bien servie : courir après ton Grab qui te passe devant dans la rue MAIS qui ne te voit pas, le tout quand il commence à pleuvoir des seaux d’eau sur ta personne… Bref, on s’est pris une GROSSE brasse, et on est rentrés complètement trempés, mais on a bien ri (bon surtout Marghe, Julien était légèrement bougon sur le coup :D) et on a fini par trouver notre chauffeur, donc tout est bien qui finit bien !

On est donc rentrés en faisant bien attention à la mousse, pour se sécher un peu et se poser, car demain on se lève tôt et on quitte (déjà !) Hanoi pour Cat Ba, où la météo nous indique un grand soleil, des plages et la baie d’Halong (oui, la météo indique tout ça !)… A suivre !

Partager c'est gagner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *